18 septembre 2021
homme qui écrit sur des papiers

Gardez un oeil sur vos finances grâce au plan financier

Plan financier, plan d’investissement, plan de liquidité ou plan d’affaires – il existe de nombreux termes pour parler de votre situation financière actuelle ou future. Alors comment s’en sortir et réussir à gérer convenablement ses finances ?

A ses débuts, chaque fondateur doit s’occuper de la création d’un plan d’affaires. En effet, cette étape s’avère primordiale car de nombreuses start-up ont du enterrer leur rêve de création d’entreprise dès la phase de démarrage car elles avaient négligé la création du plan d’affaires.

Tout d’abord, il faudra faire la distinction entre un plan financier bancable et une planification financière privée. Découvrez comment vous pouvez créer votre propre plan financier personnel et à quoi il devrait ressembler pour ne plus faire d’erreurs !

Qu’est-ce qu’un plan financier ?

Un plan d’affaires, aussi appelé business plan, est généralement considéré comme la feuille de route de la création d’une entreprise. Il structure l’idée d’entreprise réelle et montre un aperçu détaillé de la structure d’entreprise prévue. De plus, ce document sert de base à l’évaluation des chances de succès, par exemple lorsque vous demandez un prêt ou un investissement.

Outre la planification financière privée, le plan financier est au cœur de tout plan d’affaires. Les startups et les jeunes fondateurs en particulier savent à quel point un plan d’affaires significatif et détaillé est important.

ordinateur portable avec des graphiques et des courbes

En effet, vous devez convaincre les banques et les investisseurs par vous-même avec ce plan et prouver que votre projet peut rapidement devenir un succès probable, ce en s’appuyant sur des chiffres. Le plan financier représente ainsi l’évolution de l’entreprise en chiffres, ce qui permet de savoir si la création d’entreprise ou l’investissement dans une entreprise en vaut généralement la peine. Dans le même temps, il fournit aux fondateurs des informations importantes sur le montant du capital auquel ils peuvent s’attendre.

Les banques et les investisseurs ne s’intéressent généralement qu’aux chiffres et moins au concept qui les sous-tend. C’est la seule façon pour eux d’évaluer dans quelle mesure le risque d’approbation d’un prêt est acceptable. En plus de l’intérêt du projet, bien sûr.

Un plan financier est LE facteur de réussite de toute start-up. Bien entendu, le plan d’investissement ou le plan d’affaires prévu en tant qu’outil de contrôle sont également des moyens de garder son succès en tête et sous ses yeux. De cette manière, les risques dans le domaine financier peuvent être identifiés plus rapidement et éviter ainsi de graves erreurs.

Que contient un plan financier ?

Malheureusement, il n’existe pas de modèles ou de modèles généraux pour créer un plan financier correct. Toute personne à la recherche de « créer un modèle de plan financier » sur le Web trouvera différentes structures qui vous permettront de vous servir de guide. Si vous êtes en train de créer un plan financier, l‘autre possibilité qui s’offre à vous est d’utiliser la structure suivante comme modèle et de l’enrichir par la suite en fonction de votre domaine d’activités.

personne qui réalise un plan financier

  • Etablir la liste des ventes et des bénéfices : combien de ventes prévoyez-vous dans les mois et les années à venir ?
  • Quels sont les coûts associés aux revenus ? Énumérez-les comme des coûts variables.
  • Lister les frais de fonctionnement, tels que les salaires et les frais de commercialisation à payer. Quels sont les frais de fonctionnement ?
  • Lister toutes les dépenses qui surviennent une fois pour l’entreprise : achat de matériel, véhicules, caution…
  • Quels investissements ont déjà été réalisés ?
  • Qu’en est-il de la liquidité maintenant, quel est le capital requis ?
  • Faire le plan de financement
  • Calcul de rentabilité – jusqu’à quand les prêts peuvent-ils être remboursés et quand le modèle économique est-il rentable ?

On retrouve également :

  • Le résumé exécutif qui sera créé à la fin,
  • Le profil du fondateur avec sa formation scolaire et professionnelle, sa connaissance du secteur, ses qualifications commerciales, ses forces et ses faiblesses,
  • L’idée commerciale qui détaille l’intention, le produit ou le service, l’argument de vente unique, l’objectif d’entreprise à court, moyen et long terme, les exigences ou formalités à remplir pour le démarrage et les étapes du démarrage de la commercialisation,
  • Les détails concernant le groupe cible, le marché et la concurrence : situation tarifaire, localisation…
  • Les grands piliers du marketing et de la vente : utilisation de son propre produit ou service, avantages par rapport à la concurrence, stratégie de prix souhaitée, calcul des prix, ventes, stratégie marketing, mesures…
  • L’organisation de la structure et les employés en précisant la date de création, le siège social, l’objet social, la coopération, la dotation de postes tels qu’actionnaires, directeurs généraux et autres employés sous forme d’organigramme, les conditions d’emploi ou de qualification ainsi que la formation des employés,
  • La forme juridique : nom de la forme juridique et des motifs du choix, informations sur l’actionnariat et la répartition des actions de la société,
  • Les opportunités et risques : opportunités et problèmes éventuels de développement, description de la gestion de crise)
  • Les documents essentiels comme le curriculum vitae détaillé du dirigeant, le pacte d’actionnaires, le contrat de bail, les contrats de coopération et de location, les expertises, les justificatifs d’éventuels droits de propriété et sûretés.

La planification des ventes

Bien sûr, surtout au début d’une création d’entreprise, un plan financier ne peut jamais être réalisé à 100%  correctement ou exprimer pleinement la réalité car tout ne peut pas être prévu. Dans les prévisions de ventes il s’agit de la situation en question pour calculer vos ventes.

Il est important de mettre en place un calcul de prix ici et d’estimer la quantité pouvant être prélevée au cours des premières semaines, puis des mois et des années plus tard. Gardez à l’esprit que vous devez d’abord vous repositionner sur le marché. Il est donc probable que vos chiffres de vente ne progresseront que lentement.

Dans cette partie, doivent figurer :

  • les plans pour les besoins en capital et en financement,
  • le détail des coûts initiaux,
  • le plan et réserve de liquidité,
  • les capitaux propres et capitaux d’emprunt,
  • les programmes de financement,
  • les fournisseurs de capitaux, garanties, prévisions de bénéfices et de rentabilité .

En plus de l’idée de démarrage décrite en détail, le plan d’affaires contient principalement une analyse détaillée de la clientèle, de la concurrence et du marché. Pour vous, cette partie du business plan compare l’idée d’entreprise à la situation réelle. De plus, un business plan contient une analyse financière critique incluant des prévisions de ventes pluriannuelles. Dans le détail, un business plan détaillé contient les éléments suivants :

  • Résumé
  • Profil du fondateur
  • Idée d’affaires
  • groupe ciblé
  • Marché & concurrence
  • commercialisation et distribution
  • organisation
  • Analyse SWOT
  • Financement

En principe, le plan d’affaires est la base de la mise en œuvre réussie d’une idée d’entreprise. Afin que vous puissiez impressionner les autorités, les banques ou les investisseurs privés, votre business plan ne doit contenir aucune erreur de forme (erreur d’orthographe ou de calcul, défaut de structure ou confusion linguistique). De plus, il est nécessaire que votre plan d’affaires utilise les informations qu’il contient pour démontrer que votre idée d’entreprise est réalisable et que vous pouvez également réussir financièrement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *